Edition spéciale : coup de projecteur sur le développement durable

Écouter /

En raison du jour férié pour l'Eid al Adha au Siège de l'ONU à New York ce mercredi, nous vous proposons une édition spéciale consacrée au nouvel agenda de développement durable. 

A l'approche du Sommet des Nations Unies sur le développement durable qui ouvrira ses portes ce vendredi 25 septembre au Siège de l'ONU à New York, Thomas Gass, le Sous-secrétaire général de l’ONU pour la coordination des politiques et les affaires inter-organisations au Département des affaires économiques et sociales, revient sur le nouvel agenda pour le développement, qualifié  d’agenda “des peuples »  et historique.

Selon le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, il s'agit d’un plan d'action pour mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes, de manière irréversible, en tout lieu et en ne laissant personne de côté, qui vise également à garantir la paix et la prospérité, ainsi qu'à forger des partenariats avec pour principale préoccupation les gens et la planète.

Les 17 objectifs de développement durable et 169 cibles que comporte le nouveau programme auront pour but de lutter contre les obstacles systémiques majeurs au développement durable, tels que l'inégalité, la consommation et les modes de production non durables, l'insuffisance des infrastructures et le manque d'emplois décents.

La dimension environnementale du développement durable est également prise en compte dans les objectifs portant sur les océans et les ressources marines ainsi que sur les écosystèmes et la biodiversité.

Plus de 150 dirigeants du monde entier devraient prendre part au Sommet du développement durable qui aura lieu au siège de l'ONU à New York, du 25 au 27 septembre 2015, afin d'adopter formellement le document final dont le contenu a été arrêté ce week-end.

Ce programme prendra appui sur les précédents succès des huit Objectifs du Millénaire pour le développement adoptés en 2000, grâce auxquels plus de 700 millions de personnes ont été en mesure d'échapper à la pauvreté au cours des 15 dernières années. Ces derniers visaient à résoudre un large éventail de problèmes, allant de la faim, à la maladie, en passant par l'inégalité entre les sexes et l'accès à l'eau et à l'assainissement d'ici à 2015.

(Interview : Thomas Gass, sous-secrétaire général de l’ONU pour la coordination des politiques et aux affaires inter-organisations du Département des affaires économiques et sociales (DESA) ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...