Crise alimentaire aiguë en Afghanistan révèle l'ONU

Écouter /

Scene de marché en Afghanistan. Photos PAM/Silke Buhr et Teresa Ha

La publication de la dernière évaluation saisonnière de la sécurité alimentaire pour 2015 en Afghanistan révèle que le nombre de personnes poussées à vendre leurs terres ou à demander de l'aide auprès de leur familles ou d'amis, pour cause d'insécurité alimentaire, a doublé en 2014. Ce document réalisé par l'ONU et d'autres agences démontre qu'à l'apogée de la saison creuse, le nombre d'Afghans confrontés à une insécurité alimentaire sévère est en hausse.

En Afghanistan plus de 1,5 million de personnes sont concernées par une insécurité alimentaire sévère; chiffre qui s'ajoute aux 7,3 millions victimes d'insécurité alimentaire modérée, soit un Afghan sur quatre.

Le rapport indique qu'un nombre croissant d'individus sont forcés de vendre leurs terres et de retirer leurs enfants des écoles pour les faire travailler.

Claude Jibidar, Représentant du Programme alimentaire mondial (le PAM) sur place, précise que les chiffres sont alarmants, car ils démontrent qu'un grand besoin d'assistance alimentaire et humanitaire pourrait survenir dans les douze prochains mois.

Ironiquement, le pays produira plus de blé cette année mais bon nombre de personnes démunies et affamées seront dans l'incapacité d'acquérir de la nourriture sur les marchés, indique la FAO, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Enfin le rapport indique que la moitié des familles victimes de crise alimentaire aiguë, sont des ménages dirigés par des femmes, souvent plus démunies financièrement.

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...