Yemen: l’ONU dénonce les attaques meurtrières contre des zones civiles

Écouter /

 

Ruine d’une école à Sana’a, au Yémen. © UNICEF/NYHQ2015-1127/Mahmoud

Les combats au Yémen ont fait 1.916 morts parmi les civils et 4.186 blessés depuis le début de l’intervention d’une coalition arabe dirigée par l'Arabie Saoudite le 26 mars dernier. Selon le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, ces dernières semaines ont été marquées par des attaques particulièrement dévastatrices dans les zones résidentielles. Le 19 Juillet par exemple, 95 civils, dont 29 enfants ont été tués et 198 blessés à Aden dans la zone résidentielle d'Al le Ghalil qui abrite des membres de la communauté des Al-Muhamasheen, un « groupe marginalisé au Yémen ». Des attaques qui auraient ét é menées par les Comités populaires Houthi.

Cette escalade de la violence a d'ailleurs contraint quelque 100.000 personnes à quitter le pays pour se réfugier en Somalie, à Djibouti et en Ethiopie.

Sur le front diplomatique, l'Envoyé spécial pour le Yémen poursuit ses efforts pour obtenir une reprise du processus politique. En visite au Caire, Ismail Ould Cheikh Ahmed a rencontré le secrétaire général du Congrès général du peuple(CGP), un parti politique soutien de l'ancien Président Ali Abdallah Saleh, et Nabil El Arabi, le Secrétaire général de la Ligue Arabe. « Il a l’impression que son plan est de mieux en mieux accepté par les différentes parties », a déclaré Ahmad Faouzi, porte-parole de l’ONU à Genève. Après l’Egypte, Ould Cheikh Ahmed pourrait se rendre à Oman, avant de retourner à New York pour rendre compte de sa mission au Conseil de sécurité de l’ONU.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...