Ukraine : le PAM démarre un programme de distribution d’argent liquide à des déplacés dans l’est

Écouter /

(Photo: UNICEF/Aleksey Filippov)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé à distribuer de l’argent liquide à 60.000 personnes, pour la plupart des déplacés durement touchés par la crise en Ukraine, dans les zones contrôlées par le gouvernement dans la région de Louhansk et de Donetsk.

« Le PAM utilise des transferts en espèces, dans des zones où les banques et les marchés fonctionnent, afin de rétablir une certaine normalité dans la vie des gens », a déclaré le Représentant du PAM en Ukraine, Giancarlo Stopponi.

« Cette assistance sous forme d’argent liquide et de bons alimentaires permet aux gens d’aller au marché et de choisir les aliments qu’ils préfèrent et cela inclut des légumes frais, de la viande, de la volaille et des produits laitiers – des produits qui ne sont normalement pas inclus dans les rations alimentaires traditionnelles. Cela donne également un coup de pouce aux marchés et injecte de l’argent dans l’économie locale », a-t-il ajouté.

L’argent liquide a commencé à être distribué cette semaine dans le nord de la région de Louhansk par l’intermédiaire d’un partenaire du PAM, Mercy Corps. Chaque personne recevra l’équivalent d’environ 20,50 dollars par mois pour acheter de la nourriture.

Selon le PAM, alors que ceux qui reçoivent l’argent sont libres de le dépenser comme ils le veulent, il est probable qu’étant donné la situation de la sécurité alimentaire dans cette région, l’essentiel de l’argent sera consacré à l’alimentation.

Alors que le conflit se poursuit, les gens sont confrontés à des pénuries de nourriture et leur état nutritionnel se détériore, souligne l’agence onusienne. Le PAM a élargi son opération d’assistance alimentaire, sous forme de distributions alimentaires, de transferts monétaires et de bons d’alimentation, à plus de 575.000 personnes jusqu’à la fin de l’année en Ukraine.

Le conflit dans l’est du pays affecte 5 millions de personnes, dont au moins 1,7 million d’enfants. Le PAM privilégie les groupes de population les plus vulnérables parmi les résidents, les rapatriés, les personnes déplacées et les communautés d’accueil et les enfants à risque de malnutrition.

 

(Mise en perspective: Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...