Syrie : le chef de l’humanitaire de l’ONU exhorte le Conseil de sécurité à tout faire pour mettre fin au conflit

Écouter /

Le chef des affaires humanitaires des Nations Unies, Stephen O'Brien, avec les dirrigeants locaux et les médias le 9 Août 2015 devant les locaux du Gouvernorat d'Amran, au Yémen, détruit dans un raid aérien. Photo : OCHA / Philippe Kropf.

Le chef des affaires humanitaires des Nations Unies, Stephen O’Brien, a exhorté jeudi le Conseil de sécurité à tout faire pour mettre fin au conflit en Syrie qui a entraîné le déplacement de millions de personnes.

« J’exhorte les membres du Conseil de sécurité à faire tout leur possible pour mettre fin à cette crise. Avec toute la volonté du monde, l’action humanitaire ne peut pas servir de substitut à l’action politique. Le Conseil doit exercer son leadership pour pousser à une solution politique », a dit M. O’Brien dans un exposé devant les membres du Conseil de sécurité.

Selon lui, « il est difficile de trouver les mots décrivant de manière juste la profondeur de la souffrance à laquelle les Syriens sont confrontés au quotidien ». « Etant revenu récemment d’une visite dans le pays, j’ai pu me faire une idée par moi-même de la triste réalité. J’ai quitté le pays profondément attristé et scandalisé », a-t-il ajouté.

Au cours de cette visite en Syrie qu’il a effectuée mi-août, Stephen O’Brien s’est notamment rendu à Homs. « J’ai visité la vieille ville de Homs. J’ai été absolument choqué de voir les destructions que quatre ans de combat ont causé. Pratiquement toutes les maisons ont été complètement détruites », a-t-il dit.

« Je suis en colère, parce que nous, la communauté internationale, ne sommes pas autorisés et ne sommes pas en mesure de faire davantage pour protéger les Syriens qui ont plus que jamais besoin de notre soutien sans faille », a encore dit le Secrétaire adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires.

Malgré tout, M. O’Brien s’est dit « déterminé à ne pas abandonner, à ne pas être exaspéré par l’implacable répétition des défis auxquels nous sommes confrontés en tant qu’humanitaires, et la nécessité d’explorer toutes les possibilités afin de faire tout notre possible pour fournir secours et protection aux personnes dans le besoin ».

Le chef de l’humanitaire a indiqué qu’il se rendrait en Turquie et en Jordanie en septembre pour voir par lui-même les efforts actuels destinés à répondre aux besoins des réfugiés syriens et des communautés qui les accueillent.

(Extrait sonore : Stephen O'Brien, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...