Syrie : de hauts responsables de l'ONU «horrifiés» par les attaques contre les civils

Écouter /

 

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Stephen O’Brien (Crédit photo : ONU/JC McIlwaine

Il s'agirait de l’une des attaques les plus meurtrières depuis le début de la guerre syrienne en mars 2011. Et elle s'est produite hier dimanche à Douma, principale ville rebelle de la région de Damas. Des raids aériens ont visé un marché, Ces frappes auraient fait de nombreux tués et des centaines de blessés. Le chef des opérations humanitaires de l’ONU, qui se trouve sur place, s’est dit ce lundi « horrifié».

En visite à Damas au moment des frappes, le patron des affaires humanitaires de l’ONU s’est dit « horrifié par l’absence totale de respect de la vie des civils dans ce conflit ». Stephen O’Brien, qui effectuait sa première visite en Syrie, s’est dit « particulièrement atterré par les informations sur les frappes aériennes qui ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés parmi les civils, au cœur de Douma, une zone assiégée ».

Lors d’une conférence de presse ce lundi à Damas, il a appelé tous les belligérants à « protéger les civils et à respecter le droit humanitaire international », au lendemain de ces raids aériens ciblant essentiellement des civils, à Douma près de Damas.

Même indignation du côté de l’Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie qui a également condamné cette attaque contre les civils avec la plus grande fermeté. Selon Staffan de Mistura, ces dernières scènes de violence sont une nouvelle illustration parfaite de la brutalité du conflit syrien. Il appelle à nouveau les belligérants à mettre un terme, de toute urgence, à tous les actes de violence et d’entamer un dialogue vers une solution politique à cette crise en Syrie.

(Mise en perspective : Alpha Diallo, à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...