Sud-Kivu : la MONUSCO remet du matériel agricole à plus de 2000 personnes de retour à Mutarule

Écouter /

Martin Kobler Représentant spécial de l’ONU en RDC, au milieu de la foule à Mutarule (Sud-Kivu). Radio Okapi/Ph. Fiston Ngoma.

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) a remis, mercredi 19 août, du matériel agricole et des équipements sportifs à deux mille trois cent trente-cinqpersonnes de retour à Mutarule Katekama dans la plaine de Ruzizi au Sud-Kivu. Ces personnes ont regagné leurs domiciles depuis samedi dernier et vivent dans le dénuement. Elles avaient fui leurs domiciles en juin 2014 après des massacres perpétrés dans leur village par des hommes armés non identifiés.

Dans le lot de matériel agricole que la MONUSCO a offert, on compte notamment 40 machettes et coupe-coupe, ainsi que 10 bèches.

En plus, de ballons et de T-shirts ont été remis aux jeunes des différentes communautés de Mutarule, dont les Barundi et les Bafuliiru.

Ces déplacés ont dit aux autorités provinciales et de la MONUSCO que la localité n’est pas approvisionnée en eau potable. Depuis leur arrivé le week-end dernier, femmes et enfants parcourent des longues distances à la recherche de l’eau.

Faute d'abris suffisants, quatre à cinq familles partagent parfois le même toit alors que d’autres personnes passent la nuit à la belle étoile. Elles ont demandé la réhabilitation des maisons détruites, du centre de santé, de l’école, du village et du marché local.

De son côté, la MONUSCO a annoncé plusieurs projets à impact rapide dans la localité.

L’administrateur du territoire d’Uvira, Samuel Lunganga Lenga, a pour sa part la population à maintenir propre l'espace de vie communautaire.

Sur place, policiers des Nations unies, autorités territoriales d’Uvira, soldats des FARDC etpoliciers congolais ont désherbé les rues.

Par ailleurs, la réunion du Conseil territorial de sécurité d’Uvira a été délocalisée le même mercredi de la cité d’Uvira pour le village de Mutarule Katekama. L’objectif de cette rencontre : mobiliser toute la communauté pour la pacification de la plaine de la Ruzizi et la restauration de l’autorité de l’Etat, selon les autorités territoriales.

(Mise en perspective: Fiston Ngoma pour Radio Okapi)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...