Somalie : près de 855.000 personnes menacées d’insécurité alimentaire aiguë d’ici fin 2015, selon la FAO

Écouter /

Photo: FAO

La situation humanitaire en Somalie reste très préoccupante quatre ans après la famine dévastatrice qui a frappé le pays, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dont les dernières estimations, publiées lundi, font état d’environ 855.000 personnes menacées d’insécurité alimentaire aiguë d’ici la fin de l’année.

L’insécurité alimentaire persiste à travers toute la Somalie, alors que près de 2.3 millions de personnes devraient éprouver des difficultés à se nourrir durant la saison des pluies d’octobre à décembre 2015, a déclaré la FAO dans un communiqué de presse, une situation qui risque d’être aggravée par les fortes pluies attendues cette année en raison du phénomène climatique El Niño.

Les dernières estimations chiffrées de la FAO notent par ailleurs que la faiblesse des précipitations dans certaines zones pastorales et agropastorales, la perturbation du commerce dans certaines zones urbaines au sud du pays et les nouveaux déplacements de personnes auront pour conséquence une diminution des récoltes de céréales dans les zones agricoles cette année.

En conséquence, l’agence a estimé que 855.000 personnes dans toute la Somalie seront menacées d’insécurité alimentaire aiguë d’ici décembre, soit une augmentation de 17% par rapport aux estimations de la FAO concernant la période de février à juin 2015.

L’agence a en outre indiqué que 214.700 enfants de moins de cinq ans souffrent actuellement de malnutrition aiguë, dont 39.700 d’entre eux se trouvent dans une situation de malnutrition sévère. Ces chiffres sont susceptibles d’augmenter respectivement à 343.400 et 63.400 d’ici la fin de l’année, selon les enquêtes sur la nutrition réalisées de mai à juillet par le Groupe d’évaluation de la sécurité alimentaire et de la nutrition (FSNAU), sous l’égide de la FAO et avec l’aide des partenaires de l’ONU en Somalie.

La situation actuelle est particulièrement critique pour les personnes déplacées à travers le pays qui représentent 68 % du nombre total de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire aiguë, a par ailleurs indiqué la FAO.

L’agence, qui a également publié une liste des zones du pays les plus touchées par la malnutrition, a ainsi rappelé que les populations vulnérables menacées d’insécurité alimentaire aiguë auront besoin d’une assistance humanitaire d’urgence d’ici décembre 2015.

(Mise en perspective :  Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...