Situation budgétaire alarmante pour l'UNRWA

Écouter /

Écolières palestiniennes. Photo/UNRWA

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé mardi sa profonde préoccupation face à la situation financière dans laquelle se trouve actuellement l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

M. Ban a appelé les États à remédier de toute urgence à cette situation, a déclaré son porte-parole dans un communiqué de presse.

Alors même que l’ampleur des crises et la souffrance humaine n’ont de cesse de de croître à travers tout le Moyen-Orient, le Secrétaire général a jugé impératif que l’UNRWA, qualifié de « pilier de stabilité pour les 5 millions de réfugiés palestiniens actuellement enregistrés », soit doté des ressources nécessaires pour lui permettre de continuer à fournir des services essentiels, tels que l’éducation d’un demi-million d’enfants palestiniens réfugiés.

M. Ban a réitéré son soutien aux propositions présentées dans le rapport par le Commissaire général de l’URWA afin de remédier à la gravité de la situation engendrée par le déficit financier sans précédent de l’agence pour 2015, mais également de traiter d’urgence des problèmes chroniques de financement qu’elle rencontre dans la perspective de 2016 et au-delà. Marc Lassouaoui, officier de liaison de l'UNRWA évoque les conséquences immédiates si jamais le budget venait à manquer, au micro de Tsigué Shiferaw.

(Propos de Marc Lassouaoui, officier de liaison de l'UNRWA), recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...