RDC : à Bukavu une ONG préconise des pauses «allaitement » pour les travailleuses

Écouter /

(Photo : Radio Okapi/John Bompengo)

En République Démocratique du Congo, la semaine mondiale de l'allaitement maternel se poursuit.

Cette « semaine » est organisée au mois d'aout chaque année par l'UNICEF et l'OMS pour sensibiliser les populations du monde a l'importance de l'allaitement et comment le pratiquer.

A Bukavu l'ONG MOC, qui s'intéresse aux femmes en phase d'allaitement et qui travaillent, mène une action de sensibilisation dans les postes de santé. L'ONG préconise une à deux heures de pause hebdomadaire pour les femmes en phase d'allaitement.

« Nous avons choisi de faire des sensibilisations pour les femmes allaitantes et enceintes en vue de préparer une lactation qui permet de supporter l'allaitement », a déclaré la responsable nationale de l'ONG, Georgette Biringanine, à Radio Okapi.

Et de poursuivre: « Si vous travaillez pour une entreprise, vous devez demander une heure ou deux pour aller allaiter votre bébé. »

Georgette Biringanine explique que son association a prévu de passer dans six zones de santé du Sud-Kivu, « afin de montrer aux femmes qui y viennent comme se passe l'allaitement ». Selon l'UNICEF en RD Congo, actuellement, parmi les enfants de moins de 6 mois, environ 1 enfant sur 2 bénéficie de l'allaitement maternel exclusif.

Selon l'Enquête Démographique et de Santé en République Démocratique du Congo (EDS 2013-2014), le niveau d'instruction influencerait l'alimentation de l'enfant au niveau de l'introduction des groupes d'aliments et la fréquence des repas chez les enfants allaités de 6-23 mois en RDC. Selon cette étude, plus le niveau d'instruction de la mère est élevé, plus les enfants reçoivent des aliments de complément.

(Extrait sonore : Georgette Biringanine, responsable nationale de l'ONG MOC; propos recueillis par Radio Okapi)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...