Paris : climat et conflits au menu des entretiens de Ban Ki-moon avec le Président François Hollande

Écouter /

Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies et François Hollande, Président de la France ( Photo archives: crédit photo ONU/Rick Bajornas)

Après Abuja, au Nigéria, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, est ce mardi à Paris. La capitale française où il a longuement rencontré le Président François Hollande. L'occasion de faire le point sur la 21ème Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-21) que la France accueillera en décembre.

Les deux hommes ont aussi passé en revue les questions brûlantes d'actualité comme le terrorisme, mais aussi les crises en Afrique et au Moyen-Orient.

Ban Ki-moon et François Hollande ont discuté des derniers développements dans la période menant à la Conférence sur les changements climatiques (COP-21) ainsi que les prochaines mesures à prendre pour assurer un résultat ambitieux. À cet égard, ils ont souligné l’importance et les différentes façons d’impliquer les chefs d’État et de gouvernement sur le changement climatique, y compris en marge de la 70ème session de l’Assemblée générale à New York en septembre ainsi que lors d’autres réunions impliquant des dirigeants.

Les deux dirigeants ont également convenu de l’importance de générer des signaux concernant la question du financement climatique pour la COP-21 le plus tôt possible, comme lors de la réunion des ministres des finances programmée à Lima en octobre. Ils ont aussi souligné l’importance de l’opérationnalisation du Fonds vert pour le climat, et la nécessité de tendre la main à tous les États membres pour obtenir un nouvel élan dans les mois à venir.

Le Secrétaire général et le chef de l'État français ont par ailleurs discuté d’un certain nombre de questions relatives à la paix et à la sécurité, y compris la situation en Ukraine, la Syrie, la Libye et le processus de paix au Moyen-Orient. S'agissant de la République centrafricaine, ils ont noté des progrès accomplis en vue de la tenue des élections et du rétablissement de la sécurité. Le Secrétaire général a souligné sa détermination et son engagement à résoudre les problèmes d’inconduite, y compris l’exploitation sexuelle et les abus, commis par les Casques bleus.

Dans la foulée de sa visite au Nigéria, Ban Ki-moon et le Président Hollande ont en outre discuté de la menace de Boko Haram dans la région et de la nécessité de traiter l’extrémisme violent où qu'il se trouve.

(Extrait sonore : Vannina Maestracci, porte-parole de Ban Ki-moon, jointe à Paris par Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...