Moyen-Orient : l'ONU inquiète d'un risque d'escalade des tensions entre Israël et la Palestine

Écouter /

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, Jeffrey Feltman (deuxième à droite), au Conseil de sécurité. Photo: ONU

Le Conseil de sécurité a procédé ce matin à son examen mensuel de la situation au Moyen-Orient. Les quinze ont entendu Jeffrey Feltman, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques qui a condamné l'attaque sanglante de dimanche contre le marché de Douma en Syrie.

Jeffrey Feltman a aussi mis l'accent sur un risque d’escalade des tensions entre Israël et la Palestine ces dernières semaines. Et ce, un an après la fin du conflit qui a ravagé Gaza et dont les conséquences se font toujours sentir.

Par ailleurs, le Secrétaire général adjoint a vivement réagi aux violences commises par les extrémistes de tous bords, notamment celles de colons israéliens contre une famille palestinienne.

Les incidents violents récurrents et la radicalisation en Cisjordanie occupée y compris à Jérusalem-Est et à Gaza menacent de déstabiliser davantage un environnement déjà tendu, a souligné Jeffrey Feltman. Selon lui, les incidents partagent un point commun : ils sont le produit inévitable de l'échec à faire les choix difficiles et nécessaires pour résoudre le conflit. Ils sont la ramification de l'incapacité à accorder la priorité d'un avenir partagé fondé sur la confiance plutôt que la peur. Nous ne pouvons plus longtemps accepter cette réalité.

Pour le patron des affaires politiques des Nations Unies, il est temps d’inverser la tendance périlleuse à laquelle la communauté internationale est maintenant confrontée et de restaurer, tant pour les Israéliens que les Palestiniens, l’espoir menacé d’être étouffé par les promoteurs de la haine.

(Extrait sonore : Jeffrey Feltman, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...