Le HCR inquiet du retour de réfugiés nigérians vers leur pays d'origine

Écouter /

Des femmes nigeriannes attendent pour s’approvisioner en eau, au camp de Minawao, au Cameroun. Photo HCR/D.Mbaiorem

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation face à l'escalade de la violence au Nigéria et dans les pays voisins, et son impact sur les réfugiés nigérians. Selon le HCR, il est pour l'heure difficile d'établir si ces milliers de personnes, surtout des femmes et des enfants, ont été déportés ou sont volontairement retournés vers le Nigéria, en provenance du Cameroun et du Tchad ces deux derniers mois.

Le HCR est préoccupé par la façon dont ces retours ont été opérés, car des déportations diminueraient le droit de protection de ces réfugiés L'organisation s'inquiète aussi de la réduction de l'espace disponible pour ces populations à la recherche d'un lieu de refuge.

Le Haut-Coommissariat compte continuer à observer la situation des réfugiés et des rapatriés, alors qu'il est de plus en plus difficile d'accéder à ces populations pour leur apporter l'assistance humanitaire nécessaire.

(Propos de Simplice Kpandji, chargé de communication auprès du bureau du HCR à Dakar, recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...