Le Conseil de Sécurité condamne l'usage de la violence sexuelle au Moyen-Orient

Écouter /

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Zainab Hawa Bangura (à droite) au Conseil de sécurité. Photo : ONU/Rick Bajornas

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fortement condamné vendredi l’usage de la violence sexuelle à des fins de tactique militaire, notamment en Syrie et en Iraq, et a exhorté la communauté internationale à rester unie pour traduire les auteurs de ces crimes en justice.

Il s'est prononcé après l'exposé de la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Zainab Hawa Bangura, suite à sa visite au Moyen-Orient.

Les membres du Conseil ont rappelé que le viol et autres formes de violence sexuelle dans les conflits armés constituent des crimes de guerre et des violations graves des Conventions de Genève.

Ils ont souligné la nécessité pour toutes les parties concernées dans la région de prendre en compte l’importance de l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que leur protection contre les risques de violence sexuelle dans la formulation de leurs stratégies de lutte contre le terrorisme.

Les membres du Conseil de sécurité ont salué les efforts des pays voisins dans la protection des réfugiés, y compris contre la violence sexuelle, et ont appelé la communauté internationale à répondre aux appels humanitaires des Nations Unies pour la Syrie et l’Iraq.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...