Le chef de l'ONU exhorte les États membres à financer l'UNRWA

Écouter /

Enfants dans une école à Gaza. Photo/UNRWA

Le Secrétaire général des Nations Unies a exprimé sa vive préoccupation face à la situation financière traversée par Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Le chef de l'ONU s'inquiète des conséquences au niveau humanitaire, politique et sécuritaire si jamais les fonds nécessaire pour leurs programmes cette année et au-delà n'étaient pas disponibles dans l'immédiat. Ban Ki-moon a souligné qu'avec la multiplication des crises à travers le Moyen-Orient il était impératif que l'UNRWA, un pilier de stabilité pour 5 million de palestiniens, continue à percevoir les ressources nécessaires. Marc Lassouaoui, officier de liaison d'UNRWA au bureau de New York, explique que l'Office fait face à un déficit budgétaire de 100 million de dollars.

Jamais l'UNRWA n'a connu de situation financière similaire. Toujours selon Marc Lassouaoui, la multiplication des crises à travers le monde, explique en partie le problème : « ce sont souvent les mêmes pays qui doivent financer toutes ces crises, et donc il y a compétition dans les budgets ».

De son côté le chef de l'ONU a indiqué dans sa déclaration qu'il s'était personnellement adressé à plusieurs chefs d'états et de gouvernements depuis plusieurs semaines, à ce sujet pour tenter d'obtenir le budget adéquat, à temps.

(Propos de Marc Lassouaoui, Officier de liaison de l’UNRWA, recueillis pas Tsigué Shiferaw)

 

 

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...