Journée internationale des victimes de disparition forcée

Écouter /

Photo: UNHCR/V. Tan

Le Secretaire général des Nations Unies a indiqué dans une message que les victimes de disparition forcée sont « privées de leur liberté, détenues dans des lieux secrets et rarement relâchées. Souvent, on ne sait pas ce qu'il advient d'elles. Elles subissent fréquemment des tortures et vivent constamment dans la peur d'être exécutées. Même celles qui finissent par être libérées gardent des séquelles physiques et psychologiques pour le restant de leurs jours. »

Selon le chef de l'ONU rien que l'année dernière, le Comité des disparitions forcées et le Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires, ont reçu 246 demandes de familles de victimes à traveres le monde les priant de prendre des mesures d'urgence. Pour Ban Ki-moon ce chiffre ne représente qu'une fraction du nombre réel de cas.

Un nombre alarmant d'actes commis ces dernières années par des acteurs non étatiques, notamment des groupes armés extrémistes et terroristes, peuvent être assimilés à des disparitions forcées et constituent des violations flagrantes des droits de l'homme.

La disparition forcée est frappée d'une interdiction absolue. La Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées affirme sans équivoque que le recours à la disparition forcée est illégal quelles que soient les circonstances, y compris en cas de guerre, d'instabilité politique interne ou de danger public.

Entrée en vigueur en 2010, signée par 93 États et ratifiée par 50, la Convention pose les fondements de l'action menée pour lutter contre l'impunité, protéger les personnes disparues et leurs familles et renforcer les garanties prévues par l'état de droit, notamment l'enquête, les poursuites, la justice et la réparation.

En cette journée internationale, Ban Ki-moon invite instamment tous les États Membres à ratifier la Convention ou à y adhérer rapidement, et les États qui en sont parties à l'appliquer afin d’y mettre un terme.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...