Iraq : l'OMS suspend 84% de son programme par manque de fonds

Écouter /

Des familles entières quittent les zones occupées par Daesh. Photo/UNAMI

L'Organisation Mondiale de la Santé, tire la sonnette d'alarme, alors qu'elle suspend 84% de ses programmes sanitaires de première ligne, en Iraq. Ces suspensions signifient un manque d'accès aux soins d'urgence pour environ trois millions de personnes, parmi lesquelles des réfugiés, des déplacés et des membres de communautés, privés de soins d'urgence notamment. Ces programmes étaient essentiellement centrés sur les soins d'urgence, les soins en traumatologie ou encore les campagnes de vaccination, entre autre. Ils étaient prodigués surtout dans les régions au nord de l'Iraq et au centre. Sur les 60.9 million de dollars requis, seul 8% de cette somme a été reçu, soit 5.1 million de dollars.

Selon Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS, d'autres programmes sanitaires, devraient prendre fin avant le mois d'Octobre. Il a aussi indiqué que les conséquences de ces fermetures à long terme demeurent inconnues, à l'heure actuelle.

L'OMS précise que près de 6 millions d'enfants en Iraq ont besoin de poursuivre leur vaccination contre la poliomyélite entre 2015 et 2016. Pour rappel deux cas avaient été diagnostiqué en 2014. La campagne antipolio connait un déficit de 45 millions de dollars.

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

 

Classé sous L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...