Grèce: le HCR déplore la violence à l’encontre des réfugiés sur l’île de Kos

Écouter /

Réfugiés syriens à Kos, Grèce, en route pour Athènes. Photo HCR/S.Baltagiannis

Alors que le nombre de réfugiés fuyant les conflits en direction de l'Europe se poursuit, l'île grecque de Kos, est tout simplement dépassée par le flux constant depuis ces deux derniers mois. La présence de 7000 réfugiés, essentiellement syriens, sur cette île crée de véritables tensions entre les forces de l'ordre locales et les nouveaux arrivants. Le Haut-Commissariat pour les réfugiés a envoyé des équipes sur place notamment en déployant des interprètes ainsi que de médiateurs culturels afin d'éviter les malentendus mais aussi afin de mieux informer les réfugiés qui n'ont pas souvent accès aux informations les concernant. Pour William Spindler, responsable en communication du HCR, le problème n'est pas le flux de nouveaux réfugiés qui débarquent en provenance de la Turquie, vers la Grèce. Selon lui le problème majeur provient du manque de personnel présent sur l'île, insuffisant pour inscrire les réfugiés sur des listes. La plupart d'entre eux ayant pris la fuite dans documents de voyage. Il revient sur les causes derrière les tensions entre réfugiés et force de l'ordre sur l'île de Kos.

(Propos de William Spindler, responsable en communication du HCR, recueillis par Tsigué Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...