Centrafrique : Ban Ki-moon consterné par de nouvelles allégations d’abus par des soldats de maintien de la paix

Écouter /

Des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA). Photo : ONU / Catianne Tijerina

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est consterné par de nouvelles allégations faites par l’organisation Amnesty International concernant des abus commis par des Casques bleus en République centrafricaine, a déclaré mardi son porte-parole.

« Nous sommes au courant des dernières allégations troublantes concernant des abus commis par des Casques bleus en République centrafricaine, qui ont été faites aujourd’hui par Amnesty International », a dit ce porte-parole, Stéphane Dujarric, lors d’un point de presse à New York.

Selon la presse, Amnesty International affirme que des Casques bleus de l’ONU ont tué un adolescent de 16 ans et son père et ont violé une fillette âgée de 12 ans en République centrafricaine.

« Le Secrétaire général est personnellement consterné et déçu, pas seulement par ces dernières informations, mais par la série d’allégations en République centrafricaine ces derniers mois, concernant à la fois la période avant le déploiement des Casques bleus de l’ONU et depuis », a dit M. Dujarric.

« Nous tenons à souligner une fois de plus qu’aucune faute de cette nature ne peut être tolérée et que toute allégation sera prise très au sérieux et fera l’objet d’enquêtes approfondies et complètes », a-t-il ajouté.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...