Après la Grèce, la Macédoine, plus de 7.000 migrants sont arrivés en Serbie en une nuit

Écouter /

 

Réfugiés afghans face à un hôtel abandonné sur l'île de Kos, en Grèce, où des centaines de réfugiés et de migrants attendent leur inscription. Photo : HCR / J. Akkash

Des milliers de migrants arrivés depuis la Grèce continuent de franchir l’ex-République yougoslave de Macédoine. Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, plus de 7.000 migrants et réfugiés ont ainsi poursuivi leur chemin et rejoint depuis samedi le sud de la Serbie où les centres d'accueil improvisés ont été à leur tour débordés.

A cet égard, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) évoque une « situation intenable », qui est désormais considérée comme le pire exode de populations depuis la Seconde guerre mondiale.

De son côté, le HCR indique que « des centaines sont toujours à la frontière et d’autres encore sont attendus ». L'Agence basée à Genève assure avoir reçu des garanties que la Macédoine allait laisser ses frontières ouvertes aux réfugiés. Mais l’organisation demande aux autorités de « renforcer leurs présence et capacités » aux frontières afin de mieux organiser l’accueil des réfugiés, et indique être prête à aider la Macédoine si besoin, tout comme la Grèce.

En Serbie, le HCR aide les autorités et organisations non gouvernementales à accueillir les réfugiés dans le centre de transit de Presevo, dans le sud du pays. Les humanitaires onusiens ont distribué un certain nombre d’aide alimentaire et sont actuellement, à la demande du gouvernement serbe, en train de voir comment faire parvenir plus d’aide, dont des matelas et des tentes.

Face à cet afflux sans précédent de migrants et réfugiés, la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a d'ailleurs appelé à un « plus haut niveau de collaboration et des efforts collectifs » pour répondre aux besoins des migrants, mettant en garde contre une hausse dramatique du nombre de personnes qui vont affluer dans les prochains jours en provenance des îles grecques.

Vendredi dernier déjà, le HCR s'était dit prêt à « appuyer » les gouvernements dans ces tâches difficiles. « Nous réitérons également nos précédents appels à l’Union européenne pour qu’elle renforce son soutien aux pays touchés et affectés par les flux de réfugiés en Europe du Sud-Est, y compris via une mise en œuvre robuste de l’Agenda européen en matière de migration ainsi qu’un renforcement des voies légales pour l’admission en Europe », avait également indiqué le HCR dans ce communiqué daté du 21 août dernier. Le HCR avait appelé l’Europe à agir conjointement en réponse à cette crise croissante et à aider les pays sollicités à l’excès comme la Grèce, l’ex-République yougoslave de Macédoine et la Serbie.

(Extrait sonore : Pierre Kremer, Chef du département de la communication de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...