Yémen: un conflit aux conséquences humanitaires “catastrophiques”

Écouter /

Un enfant sur un morceau d’artillerie dans le village d’Al Mahjar. Photo: © UNICEF/NYHQ2015-1294/Hamoud

Le Coordonnateur humanitaire pour le Yémen était, dimanche, à Aden, où, a-t-il affirmé, les conséquences humanitaires du conflit sont catastrophiques.

Johannes van der Klaauw a indiqué que quatre mois d'intensification de la violence avaient laissé la ville ravagée et détruit les moyens de subsistance de la majorité de sa population. Selon ses chiffres, le conflit a fait 23 000 morts et blessés à Aden.

Le Coordonnateur humanitaire a dénoncé la destruction d'infrastructures essentielles, et a insisté sur l'urgence de rétablir les services de santé à Aden, de réparer les systèmes d'eau et d'assainissement et de fournir des abris, des vivres et des articles de base aux personnes dans le besoin.

Les acteurs humanitaires ont cependant besoins d'obtenir un accès direct à la ville pour pouvoir renforcer leurs opérations et Johannes van der Klaauw a appelé les parties à ouvrir toutes les routes terrestres et à faciliter l'utilisation des ports et des aéroports. Mais il a aussi exhorté la communauté internationale à faire preuve de solidarité et de générosité, l'appel humanitaire pour le Yémen n'ayant en effet obtenu que 15% des 1,6 milliards de dollars nécessaires.

Cette visite s'est fait sur fond d'annonce, par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite d'une trêve humanitaire unilatérale de cinq jours au Yémen qui devait commencer dimanche 26 juillet à 23 h59. Le Secrétaire général s'est félicité de cette annonce et a souligné que le nombre croissant de victimes civiles au Yémen, sur fond de catastrophe humanitaire, rend cette trêve et son éventuelle prolongation d'autant plus impératives.

(Interview: Johannes van der Klaauw, Coordonnateur humanitaire pour le Yémen; propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...