Yémen : l'ONU requiert une pause humanitaire immédiate

Écouter /

Une famille déplacée par le conflit au nord du Yémen. Photo: OCHA

Dans un communiqué le Secrétaire général a réitéré son appel pour une cessation des combats au Yémen afin de colmater la catastrophe humanitaire qui se développe dans le pays. Le chef de l'ONU a appelé les parties concernées à s'accorder pour une pause immédiate des hostilités jusqu'à la fin du mois de Ramadan, afin de permettre l'acheminement de l'aide humanitaire à travers tout le Yémen, notamment dans les zones ou des populations n'ont pu recevoir des approvisionnements vitaux depuis des mois.

Déplorant le lourd tribut payé par la population depuis le début du conflit, le chef de l’ONU a rappelé qu’au cours des trois derniers mois, environ 3.000 Yéménites ont été tués, dont la moitié sont des civils, et 14.000 autres ont été blessés.

Plus d’un million de personnes ont dû fuir leurs foyers et 21 millions de Yéménites ont besoin d’une aide d’urgence, selon les derniers chiffres de l'ONU. Environ 13 millions de personnes sont incapables de satisfaire leurs besoins alimentaires et 15 millions d'entre elles n’ont pas accès à des soins de santé, alors que des épidémies de dengue et de paludisme font rage sans le moindre contrôle.

M. Ban a souligné que les parties au conflit doivent respecter leurs obligations, en vertu du droit international humanitaire, de protéger les civils du pays et permettre aux travailleurs humanitaires de fournir une assistance d’urgence.

Le Secrétaire général a par ailleurs réaffirmé l’engagement de l’ONU, dont témoignent les efforts déployés par son Envoyé spécial pour le pays, Ismail Ould Cheikh Ahmed, à soutenir le Yémen dans la recherche d’une solution politique au conflit.

(Mise en perspective : Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...