Turquie : l’ONU condamne un attentat meurtrier près de la frontière syrienne

Écouter /

Des réfugiés syriens fuyant les combats près de la ville syrienne de Kobané attendent d'embarquer dans des bus vers la Turquie (septembre 2014). Photo : UNHCR / I. Prickett

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné lundi un attentat meurtrier dans la ville turque de Suruç, qui aurait coûté la vie à au moins 28 personnes et blessé plus d’une centaine d’autres.

Dans une déclaration, Ban Ki-moon a affirmé qu'aucune cause ou grief ne justifie d’attaquer des civils et a espère que les auteurs de cet acte seront rapidement identifiés et traduits en justice.

Le chef de l’ONU a présenté ses plus sincères condoléances aux victimes et à leurs familles, ainsi qu’au gouvernement et au peuple de Turquie. Il a souhaité aux blessés un prompt rétablissement.

Selon la presse, l’attentat a eu lieu dans le jardin d’un centre culturel de Suruç, qui fait face à la ville syrienne de Kobané, d’où les jihadistes de l’Etat islamique d’Iraq et du Levant (EIIL) ont été chassés en janvier après quatre mois d’intenses combats face aux milices kurdes de Syrie.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

Classé sous Droit et crime, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...