L'UNESCO appelle à intégrer une dimension culturelle dans les mandats de maintien de la paix de l'ONU

Écouter /

La vieille ville de Sana’a, au Yémen (photo d’archive). Photo: UNESCO/Maria Gropa

Le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO a achevé, hier, à Bonn, en Allemagne, les travaux de sa 39ème session qui ont notamment débouché sur débouché sur l'adoption de la Déclaration de Bonn qui recommande que la dimension culturelle soit intégrée aux efforts de maintien de la paix des Nations Unies lorsque cela est pertinent.

Ce texte appelle aussi à ce que l'UNESCO coordonne la réponse internationale relative à la protection du patrimoine en situation de conflit ou de catastrophe naturelle.

Au cours de cette session, la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a aussi lancé la Coalition mondiale « Unis pour le patrimoine » qui vise à renforcer la mobilisation en réponse aux dommages infligés au patrimoine culturel, notamment au Moyen-Orient.

Les délégués ont d'ailleurs inscrits trois nouveaux sites sur la Liste du patrimoine en péril, à savoir Hatra, en Iraq, la Vieille ville de Sana'a et l'Ancienne ville de Shibam, ainsi que son mur d'enceinte, situé tous deux au Yémen.

Le Comité par ailleurs décidé d'inscrire 24 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial et d'approuver l'extension de trois biens.

(Mise en perspective : Jérôme Bernard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...