L’ONU décerne les prix d’un concours de rédaction multilingue axé sur le développement durable

Écouter /

Vue panoramique de la salle de l'Assemblée générale de l'ONU lors d'un événement en l'honneur des 70 lauréats du concours « Plusieurs langues, un seul monde », parrainé par l'Organisation. Photo : ONU / Bo Li

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a félicité vendredi les 70 lauréats du concours « Plusieurs langues, un seul monde », parrainé par l’Organisation, qui récompensait les auteurs d’essais écrits dans une autre langue que la leur sur le thème du développement durable.

Parmi eux, Joseph Camoua, un étudiant camerounais en génie civil, qui a rédigé en chinois une composition portant sur l'importance de la santé. Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, il explique qu'il a voulu souligner à quel point la santé d'un pays, de ses habitants, affecte l'économie et la politique.

Le concours « Plusieurs langues, un seul monde » consistait à mettre au défi les étudiants d’université du monde entier d’écrire un essai avec pour sujet principal le futur programme de développement durable pour l’après 2015 qui sera adopté par la communauté internationale en décembre prochain à New York. Ces essais avaient notamment trait à l’éducation inclusive et équitable pour tous, le plein emploi productif, un travail décent pour tous et l’importance des droits de l’homme et de l’état de droit.

Sélectionnés parmi les 1.200 étudiants à avoir participé à ce concours organisé par l’organisation ELS Educational Services, Inc. et l’initiative Impact universitaire des Nations Unies, les 70 lauréats proviennent de 42 pays et représentent 60 universités.

Dans son discours à l’occasion de la remise des prix aux lauréats, qui avaient tous été invités à se rendre au siège de l’ONU à cette occasion, le Secrétaire général a insisté sur l’importance du multilinguisme, qui « permet à diverses sociétés de se réunir et travailler en collaboration pour améliorer l’état du monde ».

« Ceci est, bien évidemment, la mission centrale de l’Organisation des Nations Unies », a-t-il ajouté, mentionnant l’importance du multilinguisme au sein même de l’Organisation.

Revenant sur le futur programme de développement, M. Ban a salué cette « opportunité historique de forger une nouvelle voie du développement durable pour en finir avec la pauvreté et instaurer une vie digne pour tous ».

(Interview : Joseph Camoua, étudiant camerounais et lauréat du concours « Plusieurs langues, un seul monde ». Propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...