Dossier: le PAM réduit son aide alimentaire aux réfugiés syriens au Liban et en Jordanie

Écouter /

Réfugiés syriens. Photo/PAM

Le Programme alimentaire mondial a annoncé la semaine dernière, qu’il était obligé de réduire son assistance alimentaire aux réfugiés syriens au Liban et en Jordanie, car l’agence manque gravement de fonds. En juillet l’agence devra diminuer de moitié des coupons alimentaires des réfugiés syriens au Liban, qui ne percevront que 13,50 dollars par mois et par personne. Pire encore le PAM indique que si aucune aide financière immédiate n’est perçue d’ici le mois d’aout, alors le Programme devra suspendre toute assistance alimentaire aux réfugiés syriens à l’extérieur des camps, lâchant 440 000 personnes sans nourriture. Cette réduction de l’aide alimentaire pour les réfugiés syriens intervient à un moment ou, une fois de plus, ils passent un cinquième Ramadan loin de chez eux et de leurs proches, indique le PAM.

Muhannad Hadi, Directeur régional du PAM pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Asie Centrale et l’Europe de l’est, est extrêmement préoccupé par la situation. « Alors que nous pensions que les choses ne pouvaient empirer, nous voilà forcé de diminuer encore » a-t-il déclaré. « Les réfugiés avaient déjà du mal à s’en sortir avec le peu d’aide qu’on parvenait à leur donner » a-t-il ajouté.

Selon le PAM, ces nouvelles réductions risquent d’avoir un impact grave non seulement sur les réfugiés, mais aussi sur les pays hôtes. Déjà des familles prennent des mesures extrêmes comme : retirer leurs enfants du système scolaire, sauter les repas, certaines en viennent aussi à s’endetter.

Les ressources limitées ont déjà forcé le PAM à diminuer son assistance à 1,6 millions de réfugiés syriens répartis dans cinq pays.

(Interview : Jonathan Campbell, chef des opérations du PAM en Jordanie, propos recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...