Conférence Ebola : Ban Ki-moon appelle à renforcer les capacités de prévention et de réponse

Écouter /

Une famille à Conakry, en Guinée, dont un membre a été infectée par le virus Ebola, a reçu des seaux et du chlore et une formation sur comment se laver les mains correctement à la maison (janvier 2015). Photo : MINUAUCE / Martine Perret

La Conférence internationale sur le relèvement après Ebola a ouvert ses portes, ce vendredi, au Siège, en la présence des Présidents de la Guinée, de la Sierra Leone et du Libéria.

A cette occasion, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a appelé la communauté internationale à se joindre à « l'élan historique » pour éradiquer Ebola en Afrique de l'ouest, en bâtissant notamment des capacités de prévention et de réponse plus forts, plus sûres et plus résistantes.

« Cela veut dire, a-t-il indiqué, avoir accès à des services de santé partout, et pas uniquement dans les capitales. Cela veut dire des services de santé non seulement équipé pour réagir à des épidémies extraordinaire comme Ebola, mais aussi pour répondre au paludisme, au choléra et à d'autres maladies communes ».

Pour Ban Ki-moon, investir dans la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria produira les dividendes mondiaux qui empêcheront que des épidémies locales ne deviennent des urgences nationales et des pandémies régionales.

L'objectif de la Conférence est de mobiliser 3,2 milliards de dollars au cours des deux prochaines années pour aider ces trois pays à se remettre de la crise.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...