Chypre : le Conseil de sécurité se félicite des progrès enregistrés dans les négociations sur la réunification

Écouter /

En mai 2015, les négociations directes entre le leader chypriote turc, Mustafa Akinci et son homologue chypriote grec, Nicos Anastasiades, sur la réunification de Chypre ont repris, sous l’égide des Nations Unies(Photo: UNFICYP)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mercredi une résolution dans laquelle il se félicite des progrès enregistrés dans les négociations entre dirigeants chypriotes grec et turc sur la réunification de l’île et proroge jusqu’au 31 janvier 2016 le mandat de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre.

Depuis mi-mai 2015, les négociations directes sur la réunification de Chypre ont repris, sous l’égide des Nations Unies.

Dans la résolution adoptée mercredi, les membres du Conseil de sécurité se félicitent « de la reprise des négociations conduites par les dirigeants ainsi que des progrès enregistrés à ce jour et des efforts que ne cessent de déployer ces derniers et leurs équipes de négociateurs en vue de parvenir à un règlement global et durable ».

Ils engagent les parties prenantes « à saisir avec détermination l’occasion qui s’offre actuellement à elles d’obtenir un tel règlement ».

Le Conseil de sécurité demande notamment aux deux dirigeants chypriote turc et chypriote turc « de redoubler d’efforts pour faire converger leurs points de vue sur les questions essentielles », de « continuer à travailler avec les commissions techniques afin d’améliorer la vie quotidienne des Chypriotes », « d’améliorer le climat général des négociations », et « d’accroître la participation de la société civile au processus ».

Les membres du Conseil demandent également instamment « l’application de mesures de confiance ». Ils disent espérer que « de nouvelles mesures mutuellement acceptables seront arrêtées d’un commun accord et appliquées, y compris des mesures de confiance militaires et l’ouverture de nouveaux points de passage, en vue de contribuer à l’instauration d’un climat propice à un règlement ».

Dans ce contexte, le Conseil a décidé de proroger le mandat de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre jusqu’au 31 janvier 2016. Il demande aux deux parties de permettre aux démineurs d’accéder à la zone tampon et de faciliter l’enlèvement des mines qui s’y trouvent encore et exhorte les deux parties à étendre les opérations de déminage au-delà de la zone tampon.

(Extrait sonore :  Espen Barth Eide, Conseiller spécial du Secrétaire général pour Chypre; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...