Addis-Abeba : trois obstacles à surmonter pour réussir la Conférence sur le financement du développement

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, lors de la cérémonie d’ouverture de la Conférence d’Addis-Abeba (Photo-ONU : Eskinder Debebe)

Suite à Addis-Abeba, en Éthiopie de la 3ème Conférence sur le financement du développement. Une conférence qui a permis de noter les progrès en matière de traitement du sida, mais aussi de lancer un appel pour l'égalité des genres dans le domaine économique et financier ou encore de promouvoir l'industrialisation.

Pourtant, trois obstacles persistent et menacent quelque peu les conclusions de cette conférence. Trois obstacles qui sont surmontables selon le Représentant de l'Autriche, Peter Launsky Tieffenthal.

Le premier point d'achoppement porte sur la création d'une institution intergouvernementale sur les impôts. Le deuxième point de blocage est basé sur les expériences de négociations relatives au climat, qui donne une responsabilité partagée aux pays développés et aux pays en développement. Et enfin, il y a la question de savoir si les résultats de la Troisième Conférence sur le financement du développement doivent être intégrés dans le document final du Sommet prévu en septembre à New York en vue de l'adoption d'un Agenda sur les objectifs de développement durable.

(Extrait sonore : Peter Launsky Tieffenthal, Représentant de l'Autriche; propos recueillis par Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...