Addis-Abeba : l'importance des statistiques pour affirmer la souveraineté de l'Afrique

Écouter /

 

Les experts et les plateformes informatiques de la FAO aident les pays à recueillir, analyser et partager des données sur l'agriculture et la sécurité alimentaire (Photo : FAO)

En marge de la Conférence d'Addis-Abeba sur le financement du développement, se tiennent chaque jour des événements parallèles, notamment des débats à l'instar de celui de ce mercredi consacré à la révolution des données. Organisée par l’ONG One Campaign la réunion a montré que partenariat mondial entre les gouvernements, les innovateurs, le secteur privé et les Nations Unies peut faire accéder le monde en développement à la révolution des données.

L’enregistrement des naissances, la collecte des indicateurs de pauvreté, le suivi de la politique sont des domaines dans lesquels la révolution de données peut être critique. L'appropriation de ces données par les pays et le renforcement des infrastructures statistiques, notamment en Afrique ont également été mis en avant, en particulier par René N'Guettia Kouassi, Directeur des affaires économiques à la Commission de l'Union africaine.

Au cours du débat, Amina Mohamed, Conseiller spécial du Secrétaire général sur l’après-2015 et la planification du développement a déclaré que le défi consiste à assurer que les données soient disponibles pour la plupart des communautés dans le besoin, ne laissant personne derrière.

 

De son côté, Angel Gurria, le Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économique a déclaré que les données est essentiel pour rendre les gouvernements responsables.

 

La révolution technologique créé par l’explosion des ressources de données, grâce à des outils de collecte de données à faible coût tels que les technologies générés par les usagers et de nouvelles peut aider à apporter des changements positifs pour les communautés dans les pays en développement et de contribuer à favoriser le développement durable.

(Extrait sonore : René N'Guettia Kouassi, Directeur des affaires économiques à la Commission de l'Union africaine; propos recueillis par Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...