Addis-Abeba : la FAO et l’UE lancent une initiative pour réduire l’insécurité alimentaire dans 35 pays

Écouter /

Des rations alimentaires sont remises par le PAM à des populations vulénrables près de Bangui, la capitale centrafricaine. Photo: PAM/Herve Serefio

L’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont lancé un nouveau partenariat visant à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l’agriculture durable et la résilience dans au moins 35 pays.

Ces programmes ont été annoncés mercredi lors d’une réunion entre le Commissaire de l’UE chargé de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, et le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, en marge de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement.

L’Union européenne contribue à hauteur de 50 millions d’euros et la FAO d’environ 23,5 millions à cette initiative, qui sera pilotée par les pays en fonction de la demande.

« Cette initiative sera décisive pour aider les pays partenaires et les organisations régionales à mobiliser les moyens politiques, techniques et financiers autour du but commun de réduction de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle », a affirmé M. Mimica.

« Cette nouvelle phase de notre partenariat avec l’Union européenne permettra de renforcer la capacité de la FAO d’aider les gouvernements à acquérir les données et l’information nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre des politiques efficaces dans le but de s’attaquer aux causes profondes de la faim et de développer la résilience aux chocs et aux crises », a souligné de son côté M. Graziano da Silva.

Malgré les progrès réalisés au cours des dernières décennies, selon le dernier rapport des Nations Unies sur l’insécurité alimentaire, environ 800 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim, tandis que des millions d’autres encore n’ont pas accès à une alimentation saine.

La nouvelle initiative consiste en deux programmes quinquennaux rattachés entre eux:

• Le mécanisme FIRST (Impact sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, Résilience, Durabilité et Transformation) visant à renforcer les capacités des gouvernements et des administrations régionales en matière de sécurité alimentaire et de nutrition ainsi que de mise en œuvre de politiques agricoles durables, sous la forme d’un appui aux politiques et de développement des capacités.

• Le programme INFORMED (Information pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la résilience au service des décisions) contribuera à renforcer la résilience face aux crises alimentaires dues aux catastrophes anthropiques et naturelles. Un des moyens d’atteindre ce but est de fournir aux décideurs des informations périodiques, factuelles et en temps utile.

Liste préliminaire des pays où les programmes seront mis en œuvre :

19 pays pour INFORMED : Afghanistan, Bangladesh, Burkina Faso, Cambodge, Djibouti, République démocratique du Congo, Ethiopie, Gambie, Haïti, Kenya, Mauritanie, Myanmar, Pakistan, République centrafricaine, Soudan, Sri Lanka, Swaziland, Tadjikistan et Zimbabwe.

27 pays pour FIRST : Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Côte d’Ivoire, Cuba, Djibouti, Fidji, Guatemala, Haïti, Iles Salomon, Kenya, Malawi, Mali, Mauritanie, Mozambique, Myanmar, Niger, Ouganda, Pakistan, République-Unie de Tanzanie, Rwanda, Sri Lanka, Swaziland, Tchad, Vanuatu, Zambie et Zimbabwe.

 

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...