A Addis Abeba, Ban Ki-moon exhorte les Gouvernements à s'accorder sur le financement du développement

Écouter /

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, lors de son intervention à la Conférence sur le financement du développement, à Addis Abeba. Photo: ONU/Eskinder Debebe

A l'ouverture, lundi, de La Conférence sur le financement du développement a démarré, ce lundi, à Addis Abeba, le Secrétaire général a exhorté les Gouvernements à s'accorder sur une issue qui soit à la hauteur des objectifs de développement durable, souhaitant notamment que cette Conférence soit le point de départ d'une nouvelle ère de coopération et de partenariat mondial.

Ban Ki-moon a appelé les Gouvernements à définir un plan d'action capable de promouvoir à tous les niveaux l'Agenda pour l'action d'Addis Abeba–un cadre ambitieux pour le financement du développement—et a regretté que les Gouvernements ne soient pas encore parvenu à un accord final.

« Dans un monde où les contraintes mondiales en matière de populations et de ressources ne cessent de croitre, le financement du développement a besoin d'être réenclenché », a notamment affirmé le Secrétaire général. « La solution est d'utiliser toutes les sources de financement—publique, privée, nationale et internationale. Celles-ci doivent être assorties de politiques publiques et de cadres de réglementation renforcés ainsi que d'incitations pour changer les modes de consommation et de production ».

Le Secrétaire général a souligné que la réussite de cette Conférence est essentielle pour assurer la conclusion d'un agenda pour le développement post-2015 ambitieux ainsi qu'un accord complet sur les changements climatiques.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...