Yémen : un navire du PAM chargé de vivres à destination d’Aden redirigé vers Hudaydah

Écouter /

Un navire du PAM chargé de vivres pour les Yéminites (Photo: PAM).

La situation reste toujours préoccupante au Yémen avec la poursuite des combats et les raids de la Coalition. Une insécurité qui a conduit au déroutage ce week-end d'un navire du Programme alimentaire mondial (PAM) chargé de vivres. Ce bateau affrété par le PAM transportant des vivres de première nécessité à destination du port yéménite d'Aden a été redirigé hier soir vers le port d'Hudaydah, suite à des rapports détaillant des combats en cours et des problèmes de sécurité. Ce navire devait accoster à Aden samedi mais les autorités portuaires ont émis un avertissement de sécurité qui l'a fait changer de route.

Face à cette situation, le PAM continue à « essayer d'atteindre Aden et les zones environnantes en envoyant des vivres depuis Hudaydah par la route. »

Il faut juste rappeler que le MV Amsterdam naviguait depuis Djibouti et transportait plus de 5 700 tonnes de vivres, dont du blé, des légumineuses, de l'huile végétale, et de la poudre de micronutriments utilisée pour protéger les enfants en bas âge contre la malnutrition et l'anémie. Les quantités étaient suffisantes pour nourrir 60 000 yéménites pendant un mois. Le MV Celine, un autre navire transportant 7 000 tonnes de farine de blé, a, comme prévu, aussi jeté l'ancre à Hudaydah le 31 mai. On estime à 70 000 le nombre de yéménites qui devraient bénéficier de ces vivres.

Le PAM prévoit d'envoyer davantage de vivres par la mer dans les prochaines semaines depuis une base que l'agence a créé à Djibouti pour envoyer au Yémen de la nourriture et des articles humanitaires de secours dont la population a urgemment besoin. Transporter et distribuer des vivres au Yémen par la route reste compliqué en raison des affrontements qui ont lieu.

Depuis avril, le PAM a distribué plus de 20 000 tonnes de vivres dans neuf gouvernorats du pays, atteignant 1,5 millions de yéménites. Selon le PAM, le récent conflit a aggravé la situation sur place en en ajoutant à environ 2,5 millions de yéménites aux 10 millions qui étaient déjà considérés en situation d'insécurité alimentaire avant même que le conflit ne commence.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...