Yémen : l’UNESCO condamne les destructions de bâtiments historiques à Sanaa

Écouter /

 

La Vieille ville de la capitale yéménite, Sanaa. Photo : UNESCO / Francesco Bandarin

La Directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova, a condamné vendredi le bombardement de la Vieille ville de la capitale yéménite, un site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Selon l’agence de l’ONU, lors d’un bombardement qui a fait plusieurs victimes à Sanaa, des habitations et des bâtiments historiques ont été détruits, y compris le « magnifique complexe de maisons traditionnelles » du quartier d’Al-Qasimi, qui jouxte le jardin urbain de Miqshama, près du canal de Sailah.

Irina Bokova a dit être profondément affectée par les pertes en vies humaines et les dommages causés à l’un des plus anciens joyaux du paysage urbain islamique.

Selon l’UNESCO, Sanaa, qui est habitée depuis plus de 2500 ans, témoigne de la richesse et de la beauté de la civilisation islamique. Au premier siècle, la ville est devenue le carrefour des routes du commerce terrestre et ses habitations et édifices publics sont un exemple éminent d’établissement humain islamique traditionnel.

Irina Bokova a averti que ces destructions vont encore détériorer la situation humanitaire, et a appelé une nouvelle fois toutes les parties à respecter et protéger le patrimoine culturel au Yémen.

Depuis le début du conflit au Yémen, plusieurs habitations appartenant au patrimoine de Sanaa ont subi des dommages et se sont effondrées suite à des bombardements et des explosions. Le 9 juin dernier, le complexe historique Al-Owrdhi, datant de l’ère ottomane, situé à l’extérieur des murs de la Vielle ville, a notamment été sérieusement endommagé.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...