Une personne sur 122 est aujourd'hui réfugiée ou déplacée

Écouter /

Enfants réfugiés somaliens dans le camp de Kobé, en Ethiopie. Photo UNHCR/Jiro Ose

Le Secrétaire général des Nations Unies a adressé un message faisant état de la situation des réfugiés et déplacés à travers le monde, en cette journée du 20 juin consacrée aux réfugiés. Celui-ci vient renforcer les propos tenu par le Haut-Commissaire aux réfugiés Antonio Gutierres, tenus en cette occasion.

Pour Ban Ki-moon certaines crises ont exacerbé une situation déjà très tendue : « Le conflit en Syrie et les crises en Iraq, en Ukraine, au Soudan du Sud, en République centrafricaine, dans le nord-est du Niger et dans des zones du

Pakistan ont entraîné une augmentation vertigineuse, voire une accélération des déplacements forcés dans le monde », a-t-il expliqué dans sa déclaration.

Par ailleurs le Secrétaire Général a précisé qu'en moyenne la situation des demandeurs d'asile dure 25 ans. Il a fait appel à la solidarité internationale alors que 86% des réfugiés vivent en Occident et que les instances humanitaires dans ce domaine, sont dépassées par la demande et le manque de moyens attribués.

Ban Ki-moon a rappelé que les réfugiés sont des gens ordinaires poussés de prendre la fuite contre leur gré et dont le seul souhait est de reprendre une vie normale.

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...