OMS: la santé des déplacés internes sérieusement mise à risque, au Yémen

Écouter /

Des mouvements massifs de population et la détérioration d'un système sanitaire, met à risque la vie des Yéménites, déplacés à l'intérieur du territoire, indique l'Organisation Mondiale de la Santé. Plus d'un million de déplacés ont fui les violences, depuis le début des bombardements de la coalition. Beaucoup d'entre eux ont trouvé refuge dans des espaces ouverts, avec des conditions de vie difficiles, souvent surpeuplés et sans hygiène. « La situation sanitaire dans les abris qui accueillent les déplacés internes, est inquiétante » a déclaré le Dr Ahmed Shadoul, représentant de l'OMS au Yémen.

Dans la région d'Aden les docteurs parlent d'une recrudescence des cas de malaria et de fièvre dengue. A cela s'ajoute une augmentation des cas de diarrhée aqueuse aigüe, résultant d'une hygiène déplorable et d'un accès limité à l'eau potable.

Enfin la violence a aussi eu un impact sur les hôpitaux qui dans certains ont fermé leurs blocs opératoires pour cause de pénurie de personnel et de carburant, qui alimentent les groupes électrogènes.

(Propos de Rana Sidana, recueillis par Tsigue Shiferaw)

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...