Népal : le PAM appelle à financer le passage de l’intervention d’urgence au relèvement précoce

Écouter /

Les tremblements de terre de 2015 ont perturbé les activités agricoles au Népal, menaçant les moyens de subsistance des familles rurales. Photo : FAO / Giampiero Diana

Les opérations d’urgence au Népal suite au tremblement de terre qui a frappé le pays le 25 avril dernier entrent dans une phase de rétablissement à plus long terme, a déclaré mercredi le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

Cette transition se manifeste notamment par la présence sur le terrain de milliers de porteurs transportant actuellement de la nourriture et d’autres produits de secours au sommet des montagnes népalaises et par les efforts déployés par ces derniers pour restaurer les sentiers qu’ils empruntent, a déclaré le PAM dans un communiqué de presse.

« Au cours des deux derniers mois, nous avons nourri près de 2 millions de personnes dans certaines des zones les plus difficiles d’accès de la planète », a déclaré le Coordonnateur d’urgence du PAM au Népal, Richard Ragan.

« Nous avons commencé la difficile transition entre la période d’urgence et la phase de relèvement précoce – fournissant de l’argent, des opportunités d’emploi et des travaux de reconstruction aux personnes fortement touchées par la catastrophe », a-t-il ajouté.

Environ 20.000 porteurs, qui ont perdu leurs moyens de subsistance en raison de la fin abrupte de la saison de trekking, reçoivent un revenu supplémentaire pour la réparation des sentiers vitaux obstrués suite au séisme et pour fournir des produits essentiels aux communautés.

En partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le PAM construit actuellement 50 dispensaires temporaires dans les zones reculées pour permettre aux communautés d’accéder aux services de santé de base.

Cependant, à la veille de la rencontre internationale de la communauté des bailleurs de fonds à Katmandou, le PAM a annoncé qu’il était à court de financement.

L’opération du PAM au Népal n’est financée qu’à hauteur de 38% et 74 millions de dollars sont toujours nécessaires pour fournir une assistance jusqu’à la fin de l’année, a expliqué l’agence.

« Le monde est intervenu avec grande générosité pour fournir une assistance vitale aux populations du Népal », a déclaré M. Ragan. « Le travail acharné, cependant, commence seulement maintenant. Les gens ont besoin de toute urgence de construire des abris temporaires contre les pluies de la mousson ».

Jusqu’à présent, le PAM a reçu des contributions de l’Australie, du Canada, du Danemark, de l’Union européenne, de l’Allemagne, du Japon, du Liechtenstein, des Pays-Bas, de la Norvège, de donateurs privés, du Fonds central pour les interventions d’urgence de l’ONU, du Royaume-Uni, et des Etats-Unis.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial à Genève ; propos recueillis par Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...