L'UNWRA forcé de licencier du personnel, pour cause de déficit

Écouter /

Des familles palestiniennes trouvent refuge dans une école gérée par UNRWA à Gaza city.
© Shareef Sarhan/UNRWA Archives

L'UNRWA, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient a annoncé lundi qu'il lui serait impossible de maintenir 85% des contrats à court terme, du personnel international. Ainsi, 35% d'entre eux verront leur contrat prendre fin d'ici quatre semaines. Puis les 50% restant, s'achèveront le 30 septembre sans possibilité d'extension ou de renouvellement.

L'agence a pris ces mesures afin d'épargner le plus possible sans pour autant réduire les services envers les réfugiés. Avec un déficit de plus de 100 million de dollars cette année, l'UNRWA se veut malgré tout rassurante dans sa recherche de fonds. Dans un communiqué l'agence a expliqué qu'avec les mesures d'austérité déjà mises en place, il lui sera possible de poursuivre ses opérations d'urgence jusqu'à la fin de l'année.

Cela comprend notamment les programmes liés à la santé, l'hygiène, l'aide sociale, les opérations d'urgence. Selon UNRWA des fonds sont encore disponible pour ces projets. En revanche le système scolaire de l'agence pour les quelques 500 00 enfants, à travers le Moyen-Orient : en Jordanie, au Liban, les territoires occupés palestiniens et la Syrie, qui pourtant est essentiel, risque d'en pâtir si le déficit n'est pas comblé dans les prochaines semaines, a expliqué Chris Gunness, porte-parole de l'UNRWA, dans un communiqué.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...