L’OMS confirme l’élimination de la transmission mère-enfant du VIH et de la syphilis à Cuba

Écouter /

Des enfants sur le chemin de l'école à La Havane, Cuba, 2008. Photo : Radmilla Suleymanova

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a confirmé mardi l’élimination par Cuba de la transmission de la mère à l’enfant du VIH et de la syphilis. Cuba est le premier pays au monde à obtenir ce résultat.

Selon l'OMS, l’élimination de la transmission d’un virus est l’une des plus grandes réussites de santé publique possibles, et le succès enregistré par Cuba représente "une étape importante vers une génération sans sida".

Chaque année, à l’échelle mondiale, on estime que 1,4 million de femmes vivant avec le VIH tombent enceintes. Si elles ne sont pas traitées, le risque qu'elles transmettent ensuite le virus à leur enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement varie entre 15 et 45%. Ce risque chute toutefois à 1% si des médicaments antirétroviraux sont administrés aux mères et aux enfants quand l’infection peut se produire.

Le nombre d’enfants naissant chaque année avec le VIH a diminué de presque moitié depuis 2009, passant de 400.000 à 240.000 en 2013. Mais une intensification des efforts est nécessaire pour atteindre l’objectif global de moins de 40.000 nouvelles infections par an chez les enfants d’ici fin 2015.

Par ailleurs, près de 1 million de femmes enceintes dans le monde sont infectées par la syphilis chaque année. Cela peut entraîner la perte précoce du fœtus, un bébé mort-né, le décès du bébé à la naissance, un bébé au faible poids et des infections néonatales graves. Cependant, des moyens de dépistage et de traitement simples et rentables pendant la grossesse, comme la pénicilline, peuvent éliminer la plupart de ces complications.

L’OMS et sa branche américaine PAHO travaillent avec des partenaires à Cuba et dans d”autres pays de la région depuis 2010 afin de mettre en œuvre une initiative régionale pour éliminer la transmission du VIH et de la syphilis de la mère à l’enfant.

Dans le cadre de cette initiative, Cuba s’est efforcé d’assurer un accès rapide à des soins prénatals, au dépistage du VIH et de la syphilis pour les femmes enceintes et leurs partenaires, à un traitement pour les femmes séropositives et leurs bébés, à des accouchements par césarienne et à des substituts à l’allaitement maternel. Ces services sont fournis dans le cadre d’un système de santé équitable, accessible et universel.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...