L’insécurité maritime règne dans le Golfe de Guinée

Écouter /

Abdoulaye Bathily. Photo ONU/Eskinder Debebe

Les eaux du Golfe de Guinée sont devenues périlleuses pour de nombreux navires, pour cause de piraterie. Selon l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, ce phénomène est né surtout des troubles liés à l'industrie pétrolière dans la région. Les attaques ont souvent ciblé des navires transporteurs d'hydrocarbures, dont les cales sont vidées et le contenu vendu au marché noir.

L’existence de marchés parallèles incite les pirates  à commettre de telles attaques. Certains éléments portent également à penser que le pétrole d’Afrique de l’Ouest pourrait être exporté en contrebande en dehors de la région ouest-africaine.

La moitié de la population de l’Afrique de l’Ouest vit au Nigéria, et le pays fournit plus de 50 % du PIB de la région. Les produits pétroliers sont à l’origine de 95 % des recettes en devises étrangères du pays et de 80 % de ses recettes budgétaires. L’industrie pétrolière, qui constitue le premier secteur d’activité de la région, est menacée depuis vingt ans par la criminalité transnationale organisée.

Cependant d'autres secteurs sont tout aussi profitables pour les pirates, notamment celui de la drogue, comme l'indique le Representant spécial des Nations Unies en Afrique centrale Abdoulaye Bathily.

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

 

Classé sous Droit et crime, Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...