Kenya: le PAM contraint de réduire les rations alimentaires pour les réfugiés somaliens et sud-soudanais

Écouter /

Des réfugiés somaliens au camp de réfugiés d'Ifo 2 à Dadaab, au Kenya (Photo : ONU / E. Schneider)

Près d'un demi-million de réfugiés, venant principalement de Somalie et du Soudan du Sud, et vivant dans les camps de Dadaab et Kakuma situés dans le nord du Kenya, vont recevoir des rations réduites à cause d'un manque de financement. C'est la deuxième fois en l'espace d'un semestre que le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) est contraint de réduire la distribution des vivres destinés aux réfugiés somaliens et sud-soudanais.

La réduction des rations de 30%, effective à partir du lundi 15 juin prochain, fait suite aux difficultés du PAM à récolter 39,4 millions de dollars pour financer ses opérations d'assistance aux réfugiés au cours des 6 prochains mois. Cela inclut un besoin urgent de 12,4 millions de dollars pour répondre aux besoins alimentaires jusqu'en septembre prochain.

Le PAM prévoit ainsi de diminuer la distribution des rations d'au moins un tiers jusqu’en septembre. Des contributions supplémentaires immédiates permettraient au PAM d’acheter de la nourriture disponible dans la région, ce qui réduirait l’impact de ces réductions dramatiques sur la population vulnérable des réfugiés.

Chaque mois, le PAM distribue 9.300 tonnes de nourriture à environ un demi-million de réfugiés au Kenya, pour un coût de près de 10 millions de dollars. Les réfugiés reçoivent une ration alimentaire de céréales, de légumineuses, d’huile végétale, un mélange de maïs et de soja riche en nutriments et du sel. Cela représente 2100 kilocalories par personne et par jour, la ration d’urgence recommandée. A partir du 15 juin les réfugiés recevront une ration alimentaire équivalente à 1500 kilocalories par jour.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...