Iraq : les civils paient toujours un lourd tribut des violences

Écouter /

Des Iraquiens déplacés dans le Gouvernorat d'Anbar. Photo : ONU Iraq

Selon les derniers chiffres publiés par la Mission d’assistance des Nations Unies en Iraq (MANUI), 1.031 Iraquiens, dont 655 civils, ont été tués et plus de 1.684, dont 1331 civils, ont été blessés dans des actes de terrorisme, de violence et de conflit armé en mai 2015.

Baghdad a été le plus touché avec 1044 victimes civiles, suivi du gouvernorat d'Anbar, de Diyala, de Salaheddine, de Ninive et de Kirkouk,

Le Représentant de la mission onusienne, Jan Kubis, a soutenu que les développements actuels dans et autour de la ville de Ramadi et d'Anbar ont montré une fois de plus les conséquences graves des actions de l'État islamique en Iraq et au Levant (EIIL) pour les civils, où plus de 230.000 personnes ont été déplacées à ce jour, alors que des milliers ont été tués et blessés, parfois de la façon la plus horrible.

Selon Jan Kubis une solution militaire à elle seule ne suffira pas à vaincre EIIL.

“Pour que tout gain militaire soit durable, le gouvernement de l’Iraq doit adopter un ensemble de mesures de renforcement de confiance destinées aux communautés marginalisées, leur permettant d’assumer une part de gouvernance, et les rassurant des capacités de l’État en matière de leur protection, de justice et de leur participation équitable dans la société” a-t-il précisé.

 

(Extrait sonore : Eliana Nabaa, porte-parole de la MANUI; propos recueillis par Florence Westergard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...