Iraq: 10 millions de personnes devraient avoir besoin d'aide d'ici la fin 2015, selon l’ONU

Écouter /

Photo: ONU

L'Iraq est au bord d'une catastrophe humanitaire à cause de l'intensification du conflit et d'un déficit massif de financement, a averti la Coordinatrice des opérations humanitaires des Nations Unies en Iraq, Lise Grande, s'exprimant au Parlement européen à Bruxelles lors du lancement de l'appel humanitaire.

Selon la responsable de la supervision des opérations humanitaires dans le pays, des opérations d'aide humanitaire vitales portant assistance aux millions de personnes touchées par le conflit en Iraq risquent d'être arrêtées à moins que des fonds ne deviennent immédiatement disponibles.

Compte tenu de l'intensification du conflit, les Nations Unies et ses ONG partenaires demandent aux donateurs 497 millions de dollars É.-U. pour couvrir les coûts de la fourniture d'abris, de nourriture, d'eau et de divers services d'importance vitale pour les six prochains mois. L'appel visera à venir en aide à 5,6 millions de personnes déplacées ou touchées par les combats entre les forces gouvernementales et l'État islamique d'Iraq et du Levant (EIIL).

« La crise en Iraq est une des plus complexes et des plus explosives du monde », a-t-elle affirmé, ajoutant que « les partenaires humanitaires font tout ce qu'ils peuvent pour apporter leur aide, mais plus de la moitié de l'opération sera arrêtée si l'on ne reçoit pas immédiatement l'argent nécessaire. »

Le déficit de financement est si grave que 77 cliniques de première ligne ont dû fermer et que les rations alimentaires de plus d'un million de personnes ont été réduites. Faute d'une aide financière supplémentaire, de nombreux autres services d'importance vitale devront disparaître.

Les conséquences de cette interruption seraient « catastrophiques », a ajouté Lise Grande.

Les besoins humanitaires en Iraq sont énormes et ne cessent de croître. Plus de huit millions de personnes ont besoin d'un soutien vital immédiat et ce chiffre pourrait atteindre 10 millions d'ici la fin 2015.

Les violences ont déjà obligé près de trois millions de personnes à fuir leurs foyers et à se disperser vers plus de 3 000 sites à l'intérieur du pays. Les droits de l'homme et l'état de droit sont constamment bafoués alors que les tensions interconfessionnelles s'aggravent. Les exécutions massives, le viol systématique et des actes horribles de violence sont omniprésents.

« En accueillant cet événement, le Parlement européen aimerait rendre hommage au rôle essentiel que joue l'aide humanitaire pour garantir la sécurité et la stabilité politique de l'Iraq et pour maintenir l'unité du pays. Nous ne pouvons pas oublier que de nombreux pays européens sont responsables de la situation en Iraq et par conséquent, toute somme donnée à l'aide humanitaire est justifiée en vue afin de garantir la viabilité de l'État », a déclaré Javier Couso Permuy, Vice-Président de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen.

(Interview : Philippe Heffinck, représentant de l'UNICEF en Iraq ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...