Genève: ouverture des premières consultations sur le conflit yéménite et Ban appelle à une trêve humanitaire

Écouter /

Des consultations sur le Yémen se sont ouvertes ce lundi à Genève. Le Secrétaire général de l’ONU a rencontré en matinée une délégation du gouvernement en exil. Lors d'une rencontre avec la presse, Ban Ki-moon a appelé à une trêve humanitaire de deux semaines, « à l’occasion du Ramadan ».

 

Il n'y pas un moment à perdre. Tel est l'avertissement du Secrétaire général de l'ONU aux différentes parties yéménites qui doivent, selon Ban Ki-moon, mettre fin aux combats et engager un véritable processus de paix et de réconciliation. Selon le Chef de l'ONU, le tic-tac du temps qui passe n'est pas celui d'une pièce d'horlogerie, mais plutôt d'une bombe à retardement. A l’ouverture lundi des consultations de Genève, Ban Ki-moon a appelé à une trêve humanitaire.

« D'abord une nouvelle pause humanitaire pour que tous les Yéménites puissent recevoir l'assistance dont ils ont tant besoin et profiter d'un répit, alors que commence le mois sacré du Ramadan. Mais, si nécessaire qu'elle soit, cette pause ne suffira pas, vu les difficultés d'accès et l'ampleur des destructions. »

Ban Ki-moon espère que cette semaine marquera le début de la fin des combats. Le Secrétaire général a appelé les parties en conflit à parvenir à un accord sur  des « trêves locales » ouvrant la voie à un cessez-le-feu global et durable dans l'ensemble du Yémen. Il leur a demandé de revenir à une transition politique pacifique.

Il faut juste signaler que le Chef de l'ONU a rencontré une délégation du gouvernement en exil. Et pour des problèmes d'ordre logistique, celle des rebelles d’Ansarullah est attendue ce lundi à Genève.

Il s’agit des premières consultations visant à impliquer les différentes parties au conflit yéménite depuis la reprise des hostilités. Des « discussions de proximité » sous l'égide de l’envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU).

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...