Genève : début dimanche des premières consultations sur le Yémen

De la fumée s'élève au-dessus de la capitale yéménite, Sanaa, après une série de frappes aériennes, début mai 2015. Photo : A. Mojalli / IRIN

Un nouveau cycle de consultations sous l’égide de l’ONU doit s’ouvrir ce dimanche à Genève entre le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi et les rebelles Houthis. Pendant deux ou trois jours, ces premières consultations qui seront lancées par le Secrétaire général de l'ONU, tenteront de trouver une issue au conflit, qui a fait plus de 2500 morts, selon l’Organisation mondiale de la santé.

 

Il s'agit des premières consultations avec les différentes parties prenantes au conflit yéménite. Ce dimanche 14 juin, l'Envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen aura ainsi des pourparlers indirects avec les belligérants.  Ismail Ould Cheikh Ahmed va entamer d'abord des consultations séparées, dans l’espoir de les amener plus tard à la même table. Ce qui pourrait alors aider à créer une atmosphère plus propice au dialogue. Et l'objectif de ce rendez-vous au bord du Lac Léman, est d'arriver à enclencher un processus de transition pacifique au Yémen. Lors d'un point de presse ce vendredi à Genève, le porte-parole de l’ONU, Ahmad Fawzi, a indiqué que le but de ces discussions est la mise en place d’un cessez-le-feu et d’un accroissement de l’aide humanitaire. A cet égard, il faut rappeler que le Secrétaire général de l'ONU avait déjà lancé un «appel pour une nouvelle pause humanitaire afin de permettre à l’aide d’atteindre tous les Yéménites dans le besoin », surtout avec l'avènement du mois de Ramadan.

Selon un bilan établi le 7 juin dernier par l’Organisation mondiale de la santé, le conflit au Yémen a fait plus de 2.500 morts et 11.000 blessés.

Alpha Diallo, Genève, pour la Radio des Nations Unies

Écouter /
Classé sous L'info, Secrétaire général.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...