Erythrée : soupçons de “crimes contre l’humanité” et exode massif des Erythréens

Écouter /

Sheila B. Keetharuth, Membre de la Commission et Rapporteur spéciale sur l’Erythrée, lors de sa conférence de presse ce lundi à Genève.

Plus de 5000 Erythréens fuient leur pays chaque mois en raison des abus des autorités du pays. Selon un rapport de la Commission d’enquête de l’ONU, de graves violations des droits de l’homme, systématiques et massives, sont commises en Erythrée. Certaines d’entre elles pourraient constituer des crimes contre l’humanité.

La commission a établi que ces abus sont commis sous l’autorité du gouvernement. Les enquêteurs, qui ont travaillé sur le sujet pendant un an, ont recueilli des récits d’exécutions extrajudiciaires, de tortures systématiques, d’esclavage sexuel et de travaux forcés.

Les enquêteurs pointent également du doigt le « service national » obligatoire d’une durée théorique de dix-huit mois qui, écrivent-ils, dissimule des pratiques de « détention arbitraire, torture, torture sexuelle, travail forcé et absence de congés ».

Cette politique de la terreur « étouffant toute dissidence » se manifeste par un contrôle de la population par l’intermédiaire d’un vaste appareil sécuritaire qui a « pénétré tous les secteurs de la société ». Une large proportion de la population est soumise au travail forcé et à l’emprisonnement et des centaines de milliers de personnes ont fui le pays, affirme le rapport de la commission d’enquête créée par le Conseil des droits de l’homme il y a un an.

Selon les enquêteurs, les violations interviennent à une échelle rarement constatée ailleurs. Cette situation provoque un exode massif. Des centaines de milliers d’Erythréens ont quitté leur pays. Ils s’exposent, dans leur fuite, aux multiples dangers des passeurs et surtout risquent leur vie lors de la périlleuse traversée de la Méditerranée.

Il faut juste signaler que les enquêteurs n’ont pas été autorisés à se rendre en Erythrée, mais ont interrogé 550 réfugiés dans huit pays et reçu 160 témoignages écrits.

(Interview : Sheila B. Keetharuth, Membre de la Commission et Rapporteur spéciale sur l’Erythrée ; Propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...