Érythrée : les Erythréens ont droit à une protection comme réfugiés, selon une Experte indépendante de l'ONU

Écouter /

Sheila B. Keetharuth, Membre de la Commission d’enquête internationale et Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme en Érythrée (UN Photo / J.M. Ferré)

Près de cinq mille Érythréens fuient chaque mois leur pays, des jeunes pour la plupart qui partent pour éviter la conscription militaire, mais aussi la répression. La Commission d’enquête internationale sur les droits de l’homme en Érythrée a décrit Asmara comme un pays où la torture et les disparitions forcées sont monnaie courante, ainsi que les violences sexuelles dans le cadre du service militaire. « Le grand nombre de personnes qui fuient ce petit pays force le monde à ne plus ignorer les violations massives des droits de l’homme en Erythrée », ont déclaré ce mercredi à Genève les membres de la Commission devant le Conseil des droits de l’homme.

Avec l’imposition d’un service militaire d’une durée illimitée dans des conditions inhumaines, les jeunes Érythréens, qui n’ont plus aucune perspective d’avenir dans leur propre pays, se jettent désormais sur les routes de l’Europe.  Les Erythréens sont le second pays d’origine des migrants à tenter la traversée de la Méditerranée, après les Syriens. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés estimait prendre en charge, à la fin de 2014, 417.000 Érythréens à l’étranger. Un nombre qui a doublé au cours des six dernières années.

Dans ces conditions, la Commission a demandé aux pays qui reçoivent des migrants érythréens en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient de continuer à leur offrir une protection et de ne pas les renvoyer chez eux, où ils risquent d’être punis pour avoir quitté le pays sans autorisation.

(Interview : Sheila B. Keetharuth, Membre de la Commission d’enquête internationale et Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme en Érythrée ; Propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...