Consultations sur le Yémen : « le début important vers le retour d'un processus politique »

Écouter /

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon (à g.) et l’Envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, lors de leur arrivée au Palais des Nations, à Genève, pour participer aux consultations sur le Yémen. Photo: ONU/Jean-Marc Ferré

Ismail Ould Cheikh Ahmed, l'Envoyé spécial pour le Yémen, a affirmé mardi, soir, que les consultations sur le Yémen, actuellement en cours à Genève, marquent le début important vers le retour d'un processus politique.

Il a averti que « le chemin sera difficile », mais qu'il importe de commencer à répondre à la crise sous toutes ses dimensions.

« Les consultations, a-t-il indiqué, sont le début d'un processus pour déboucher sur une proposition destiné aux parties yéménites afin d'améliorer la situation actuelle, soulager et mettre un terme aux souffrances humaines ».

Il a aussi formulé l'espoir que les discussions portent notamment sur l'examen d'un mécanisme de rétablissement de la confiance, capable d'augmenter les perspectives de mise en œuvres des différentes résolutions du Conseil de sécurité, et de veiller à ce qu'une partie n'abuse par des compromis acceptés par l'autre.

Ismail Ould Cheikh Ahmed a également dit espérer que ces consultations permettent de préserver le processus de transition au Yémen, tel que défini par l'accord du Conseil de coopération du Golfe et appuyé par la résolution 2216 du Conseil de sécurité et l'issue du Dialogue national.

L'Envoyé spéciale a en outre appelé les parties yéménites à profiter de ces discussions pour réfléchir aux moyens d'améliorer la situation humanitaire.

(Extrait sonore : Ismail Ould Cheikh Ahmed, Envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...