CEE-ONU: Nouvelle réduction et procédure dans les limites de bruit autorisées pour les véhicules

Écouter /

photo:UNECE

Avec l'urbanisation et la croissance rapide du nombre de véhicules en circulation, de plus en plus de personnes souffrent du phénomène de « pollution sonore ». D'après une étude récente, 25% des citoyens européens sont exposés à un bruit moyen dépassant le plafond établi par l'OMS (55dB) et le trafic routier en est la principale source. Ainsi, la réduction du bruit issu du trafic routier est essentielle pour améliorer la santé et la qualité de vie de tous.

Le 24 juin, le forum mondial de l'harmonisation des Règlements concernant les véhicules (WP.29) a fait un pas important vers la réalisation de cet objectif en adoptant une révision exhaustive de la réglementation des Nations Unies n°51 sur le bruit des véhicules.

Cette révision introduit des réductions des limites de bruit pour les véhicules (voitures de tourisme, véhicules de commerce légers, bus et camions : légers et poids lourds) qui rentreront en vigueur en trois étapes entre 2016 et 2024.

Cette nouvelle réglementation introduit également une nouvelle procédure de test qui reflète de façon plus réaliste le bruit extérieur des véhicules dans des situations urbaines type. La procédure de test est fondée sur des critères de performance et pourra donc s'appliquer à n'importe quelle technologie de propulsion des véhicules, actuelle ou future (moteur à combustion, pile à combustion, véhicules hybrides et entièrement électriques). Cette révision contient également l'obligation de s'assurer que les niveaux de bruit émis par les véhicules en situation de conduite réelle ne dévient pas significativement des mesures de test.

Cette nouvelle réglementation est le résultat d'une étude approfondie des différentes conditions de trafic dans le monde et des véhicules en circulation sur une variété de routes en milieu urbain en Europe et en Asie. Dans le but d'assurer une mise en œuvre la plus large possible sur le plan géographique, le Règlement n°51 révisé inclut spécifiquement certaines catégories de véhicules utilitaires disponibles sur les marches chinois et japonais.

Le Règlement n°51 est entré en vigueur à l'origine en 1982 et a été amendé plusieurs fois. Sa mise en application a permis une importante réduction des niveaux de bruit émis par les véhicules, ces émissions diminuant de 90 pour cent (10 dB).

(Interview: Serge ficheux, Président du Groupe de Rapporteur sur le bruit; propos recuillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...