Burundi : l'ONU toujours inquiète par la crise politique

Écouter /

Des Burundais arrivant au Rwanda en mai 2015, après avoir fui la violence dans leur pays. Photo : UNHCR / Kate Holt

Le Secrétaire général des Nations Unies s'est dit préoccupé par la crise politique qui persiste au Burundi. Selon lui cette situation menace de ruiner plus d'une décennie de consolidation de la paix et de réconciliation dans le pays.

Pour autant Ban Ki-moon s'est réjoui d'une initiative de l'Union africaine (UA), suite au dernier sommet de chefs d'État et de gouvernement, qui s'est tenu en Afrique du Sud le 13 juin dernier. Selon le Secrétaire général, cette initiative ouvre la voie vers des élections pacifiques et crédibles au Burundi.

De plus, il a demandé à Abdoulaye Bathily, son Représentant spécial et chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique centrale, d'offrir un appui aux efforts régionaux visant à calmer les tensions dans le pays. Ce dernier se rend a Bujumbura le dimanche 21 juin, afin de travailler en étroite collaboration avec l'Union africaine, la Communauté est-africaine et la Conférence Internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL).

Alors que la date des élections se rapproche, le Secrétaire général appelle tous les responsables politiques burundais à faire preuve de responsabilité. Il les exhorte a sérieusement reprendre le dialogue politique propice à des élections dans de bonnes conditions.

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

Classé sous L'info, Secrétaire général.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...